La sexualité positive :

réflexions sur le rapport au plaisir

Colloque 2022 de l’OPSQ

11 et 12 novembre 2022 - Hôtel Château Bromont

Se retrouver en personne pour le rendez-vous 

des sexologues du Québec!

À la suite du report de l’évènement prévu pour octobre 2020 dû au contexte de la pandémie, l’OPSQ est très heureux de vous annoncer que le prochain colloque de l’Ordre aura lieu en personne les 11 et 12 novembre 2022 à l’Hôtel Château Bromont. Le thème demeure le même que celui prévu en 2020 : La sexualité positive: réflexions sur le rapport au plaisir.

La thématiquea été maintenue, puisqu’elle permet de s’intéresser à la question du plaisir, de l'érotisme et à l’approche de la sexualité positive dans la pratique. Cette thématique transversale aux interventions des sexologues de tous les milieux de pratique apporte des pistes de réflexions aux enjeux vécus par les clientèles, en particulier après deux ans de pandémie.

Les propositions envoyées lors du premier appel de communications en 2020 ont été conservées. Considérant les mois qui ont passés et les nouvelles recherches ayant pu émerger, l’Ordre lance une nouvelle vague d’appel de propositions de conférences pour cet évènement.

Contribuez à faire de cette journée une expérience mémorable et enrichissante en soumettant une proposition de conférence! Nous invitons les professionnelles et professionnels et chercheuses et chercheurs de divers domaines des relations humaines à répondre à notre appel de communications!

Date limite pour transmettre une proposition : Dimanche 10 avril 2022

Thématique

L’approche de la sexualité positive se définit comme étant une « Approche globale émancipatrice qui aborde la sexualité sous tous ses aspects, soit biologique, hormonal, émotionnel, spirituel, etc., et ce, de manière inclusive et respectueuse des diversités. Cette perspective vise à reprendre le pouvoir sur sa sexualité et à sortir des discours limités aux ITSS et aux pathologies. »1

La sexualité positive met l’emphase sur l’ouverture, l’empathie et la bienveillance de la part des professionnelles et professionnels et favorise la liberté et l’expression de la sexualité de toutes et tous.2 Elle encourage notamment une plus grande agentivité sexuelle et vise des pratiques consensuelles et empreintes de plaisir, bien que celui-ci ne soit pas une condition sine qua non à l’expression de la sexualité.

Le plaisir sexuel correspond à la satisfaction et l’appréciation physique ou psychologique provenant d’expériences érotiques solitaires ou partagées, incluant les pensées, les fantasmes, les rêves, les émotions et les sentiments. Il est une part fondamentale des droits sexuels et humains et fait partie du bien-être sexuel et global de chacune et chacun.3

 

À titre d’exemple, voici quelques pistes de réflexion qui pourraient inspirer des propositions de communications :

Intégration de l’approche de la sexualité positive et du plaisir aux interventions sexologiques et son influence sur l’expérience de la sexualité :

  • en éducation à la sexualité auprès de clientèles variées en termes d’âge (ex. enfants, adolescents, personnes âgées) et de diversité culturelle, sexuelle et de genre;
  • aux interventions sexologiques visant à prévenir des problématiques diverses;
  • aux interventions sexothérapeutiques visant traitement de troubles sexuels ou autres;
  • aux interventions de collaboration interprofessionnelle;
  • à l’influence et à l’apport de ces approches sur l’expérience de la sexualité.

 

Réflexion sur le contexte sociosexuel et pistes d’intervention sexologiques :

  • statut du plaisir sexuel dans une ère caractérisée par l’usage des technologies de l’information et de la communication (réseaux sociaux, applications de rencontres, etc.);
  • statut du plaisir sexuel dans un contexte virtuel;
  • Problématiques de santé mentale et ses impacts sur le bien-être sexuel;
  • Émancipation sexuelle des personnes en situation de handicap;
  • rapport social au plaisir et à l’érotisme;
  • plaisir sexuel et lien avec les différences culturelles;
  • reconnaissance de l’agentivité sexuelle dans certaines situations qui font généralement l’objet d’un plus grand contrôle social (barebacking, travail du sexe, sexualité adolescente, sextage, etc.);
  • plaisir et pratiques sexuelles non conventionnelles;
  • rapport au plaisir, son influence et sa place dans le discours des sexologues.

 

Les interventions des sexologues et leurs connaissances sur la sexualité humaine sont souvent requises et pertinentes même, et surtout, lorsque la sexualité n'est pas synonyme de plaisir. Que le plaisir soit souhaité et possible, ou non, la thématique sur la sexualité positive permet d'apporter une réflexion pertinente sur les nombreux enjeux que peuvent rencontrer les sexologues dans leur pratique. 

Les connaissances s'inspirant des pratiques sexologiques (sexothérapie/psychothérapie, interventions éducatives et préventives, recherche, etc.) ouvrent la porte à des communications diversifiées et innovantes intégrant l’approche et le discours de la sexualité positive ou du rapport au plaisir. Une attention particulière doit être accordée aux pistes d’interventions sexologiques dans les communications.

 

Contribuez à faire de cette journée une expérience mémorable et enrichissante en soumettant une proposition de conférence!

Nous invitons les professionnelles et professionnels et chercheuses et chercheurs de divers domaines des relations humaines à répondre à notre appel de communications.

Format des conférences : durée de 60 minutes suivie d’une période de questions de 15 minutes.

Critères d’évaluation des propositions :

Un comité scientifique évaluera les propositions en fonction des critères suivants :

  • la pertinence (correspondance au thème);
  • les fondements scientifiques (explication des fondements ou de la réflexion à la base la communication);
  • la qualité, la clarté et l'originalité de la proposition;
  • contenu de la communication adapté à un auditoire de sexologues.

Le choix final des conférencières et conférenciers se fera également dans un souci d’inclusivité, de représentativité de la diversité des milieux, des champs d’exercice et des thématiques abordées.

Date limite pour transmettre une proposition : Dimanche 10 avril 2022

Date de réponse (acceptation ou refus de proposition) : Au plus tard le 6 juin 2022

Renseignements généraux :

  • l’inscription au colloque est offerte aux conférencières et conférenciers;
  • les frais de repas, de déplacement et de séjour ne sont pas couverts;
  • aucune forme de compensation ou rémunération autre ne sera offerte;
  • pour toutes questions concernant l’appel de communications ou l’évènement, contactez magali.boule@opsq.org

Sources : 

[1] Bessaïh, N et La CORPS féministe (dir.). (2019). Corps accord - Guide de sexualité positive. Remue-ménage.

[2] Donaghue, C. (2015). Sex outside the lines: Authentic sexuality in a sexually dysfunctional culture. Benbella Books.

[3] World Sexual Health (2020, 14 janvier). Declaration on Sexual Pleasure. https://worldsexualhealth.net/declaration-on-sexual-pleasure. 2020, Traduction libre.

 

Proposer une communication

Détails sur la communication

Je comprends et accepte les termes suivants :
- L’inscription au colloque est offerte aux conférencières et conférenciers
- Les frais de repas, de déplacement et de séjour ne sont pas couverts
- Aucune forme de compensation ou rémunération autre ne sera offerte