Formations

Le 12 nov. 2022

Lieu Hôtel Château Bromont et virtuelQCCanada
Événements

Le désir et le plaisir sexuels : les (re)définir pour mieux en parler aux jeunes

Le désir et le plaisir sexuels : les (re)définir pour mieux en parler aux jeunes

Présentée par : Francine Duquet, sexologue

 

Résumé de la présentation

Des bienfaits de la masturbation à l’érotisation du condom en passant par le développement de l’esprit critique face à la porno, l’utilisation consensuelle de sextos ou la place des fantasmes, etc., on s’efforce tantôt timidement tantôt maladroitement (voire crûment) de parler de désir et de plaisir sexuels aux jeunes. Est-il possible que nos démarches d’éducation à la sexualité sur le sujet (dans la mesure où elles ont lieu...) puissent alimenter, sans le vouloir, une certaine « anxiété de performance » ? Y a-t-il le risque de ne pas suffisamment considérer leur âge ou leur pudeur, comme si l’on s’adressait à un public fort expérimenté ?

Comment intervenir dès lors ? En faisant des amalgames qui leur permettront de se distancier des modèles objectifiants et performants et d’être davantage à l’écoute de leurs besoins et limites ainsi que de ceux de l’autre. Car une des clés du désir et du plaisir sexuels est la « légèreté » (ex. : ne pas se sentir préoccupé.e ou jugé.e, s’amuser des incidents de parcours, être capable de s’abandonner, etc.), ce qui, on en conviendra, n’est pas nécessairement le propre de l’adolescence.

En somme, il importe de laisser aux ados la possibilité de (re)définir les notions de désir et de plaisir sexuels. Cela nous aurait-il échappé ?

 

La conférencière

Duquet, Francine

Francine Duquet, est professeure au Département de sexologie de l’Université du Québec à Montréal (UQAM) depuis 1996. Elle est sexologue spécialisée dans l’éducation à la sexualité des enfants et des adolescent.e.s, dans la formation d'intervenant.e.s et la conception de matériel didactique. Depuis 35 ans, elle donne conférences et formations au Québec, au Canada et à l’étranger aux intervenants.es, aux parents et aux jeunes. Ses cours universitaires portent principalement sur les enjeux et les exigences d’une éducation à la sexualité de qualité et sur l’éthique professionnelle en sexologie.